Aurélie Jacquart

Madame Aurélie Jacquart, cannoise, diplômée dans une école d’infirmière à Cannes (2003), a exercé en tant qu’infirmière au sein d’une équipe médicale spécialisée (soins intensifs de chirurgie viscérale) de 2003 à 2005. Dans le cadre de son travail, elle a assisté les chirurgiens lors d’interventions où se côtoient le professionnalisme et les technologies de pointe.
En intégrant de 2005 à 2008, un service en réanimation de chirurgie cardiaque, son choix a été confirmé par la dimension humaniste rencontrée dans ce métier épanouissant. Ces différentes fonctions ont consolidé ses acquis professionnels et personnels, ce qui l’a enclin à créer un cabinet d’infirmière libéral de 2008 à 2011. Après le libéral, elle a repris des études à l’Ifmk de Nice de 2011 à 2014 pour devenir masseur kinésithérapeute.
La maîtrise des techniques de massages, l’application de courants électriques (radio fréquence), cryothérapie, balnéothérapie, pressothérapie ainsi que la rééducation neuromusculaire, corrective ou compensatrice ont été délivrées durant cette formation. Diplômée elle a mis ses connaissances à profit dans un cabinet de kinésithérapeute à Valbonne de 2014 à 2018. Après un long cycle d’apprentissage de formation elle a décidé de créer un cabinet de kinésithérapeute (2018) au Cannet, où elle fait profiter son savoir aux patients désireux de poursuivre leur quête de bien être. Ce corps de métier exige de se former en permanence, l’intégration de nouvelles technologies est souhaitable pour dispenser au mieux des soins.

Jean-François MOL

Le Dr Jean-François Mol est titulaire d’un diplôme universitaire de médecine anti âge à l’université de Nice, d’un certificat d’aptitude à la médecine esthétique à Porto (Portugal) et d’un diplôme universitaire de nutrition.
Au plus près de l’innovation esthétique, il a préparé un DIU de la médecine hyperbare et oxygénothérapie à Nice et obtenu un diplôme universitaire d’anglais médical à Strasbourg.
Le Dr Jean-François Mol s’inscrit dans une dynamique de renouvellement des pratiques et des connaissances en matière de médecine esthétique, ce qui l’a tout naturellement amené à une formation dans une clinique de chirurgie esthétique à Séoul, (Corée du Sud), où se faire opérer est devenu un acte courant. Un nombre élevé de Coréens ont recours à de multiples interventions. La Corée du Sud se place en troisième position après les Etats-Unis et le Brésil, en totalisant des millions d’actes chaque année.
Depuis 2017, le Dr Jean-François Mol exerce en complément de son activité d’omni praticien, l’exercice de la médecine esthétique.
Le Dr Jean-François Mol a préparé une capacité de gérontologie à la faculté de Nice, ce qui s'inscrivait dans la mouvance qu'est la sienne à savoir: favoriser le bien-être des seniors, leur prodiguer des soins personnalisés. Il a ma mis ses compétences en intervenant régulièrement dans des EPHAD.